Non à la rétro-réforme sur les retraites

27/09/2010

L’ensemble du système de protection sociale français est menacé. Non seulement le projet de loi sur les retraites du Président de la République et du gouvernement Fillon vise à un retour en arrière effaçant notamment l’avancée que constituait, depuis la gauche des années 80, la retraite à 60 ans. Mais les mesures successives dans le domaine de la santé peuvent conduire, en parallèle, à une privatisation progressive de la sécurité sociale. Nous sommes donc bien face à un projet de recul systématique de la protection sociale publique des personnes. Il ne s’agit donc pas d’une réforme mais d’une rétro-réforme qui peut quasiment ramener la France à une situation comparable à celle d’avant 1945. Ceci conformément aux vœux de quelques libéraux attachés aux vieilles idéologies d’avant-guerre sous couvert de modernisme. Le "non" faussement tranquille du premier ministre est plus un aveu de faiblesse qu'un signe de détermination : sinon il n'aurait pas hésité à ouvrir un vrai dialogue  ̵̶  qui n'a pas réellement eu lieu  ̵̶  avec tous les syndicats de salariés et d'ailleurs aussi avec les différentes organisations d'employeurs privées et d'économie sociale qui ne sont pas, de fait, toutes favorables au projet de loi.

Revenir

Commentaires

Ajoutez un commentaires