Tirer une leçon de la situation

04/02/2011

La Tunisie, l'Egypte montrent combien les peuples peuvent alors même qu'on peut parfois les croire immobilisés, savent se faire entendre, modifier voire retourner une situation, reprendre leurs droits. La leçon, cette fois, vient donc de l'autre côté de l' Afrique du Nord, tout au moins(jusqu'ici) d'une partie d'entre elle. Sans que l'on sache, certes, ce que vont être exactement les lendemains de ce qui est un séisme politique. Les européens doivent méditer ce qui se passe là-bas pour eux-mêmes. Confrontés, eux, à une crise économique durable et à ses conséquences sociales chaque semaine un peu plus aggravées, ils donnent l'impression d'être, dans l'ensemble, paralysés. Sans pour autant méconnaitre des manifestations de natures d'ailleurs diverses dans les pays les plus touchés comme la Grèce ou le Portugal (manifestations parfois très vigoureuses) ou dans les pays soumis à d'autres formes de politique de désengagement de l'Etat comme la France (grèves contre la réforme des retraites). Les forces de progrès, de gauche semblent avoir un grand mal à convaincre qu'il faut emprunter de nouveaux chemins tant économiques et sociaux que bien sur politiques ; ceci malgré la crise irréversible du système financier et économique libéral dit dominant mais en fait vieillissant. Mais est-ce fatal ? Est ce que derrière une certaine façade d'immobilité civique il n'y a pas, profondément, une attente forte de transformations justement sociaux-économiques (et pas seulement écologiques ), de renaissance d'une vie civique porteuse d'espoirs ? Sans doute est-ce le cas. Il faut donc tenter de trouver la façon de donner la parole à celles et ceux, de plus en plus nombreux, voulant réveiller la créativité politique, lancer des pistes de changements, secouer les habitudes politiques. C'est ce qui devrait être le rôle de la Gauche en lien avec les associations et syndicats. Notamment en France.
La préparation de l'élection de 2012 devrait en être le "prétexte" !



Revenir

Commentaires

Ajoutez un commentaires